Alain Morinais

En versant

 

 

Nous croyons laisser l'empreinte de nos pas

Les chants et pleurs d'ascension méritent tout autant

Mais nous ne saurons plus de l'un à dévaler l'autre versant

L'érosion raconte l'âge des pierres à la façon du temps

Le miroir des eaux du val se brouille d'images déjà mortes

L'écho d'hier s'abîme d'aventure à remonter la pente

Les heures s'alourdissent du poids de l'oubli

L'instant apprend à devenir lui-même