il n’est pas de sommeil qui ne s’agite sous le sable et vienne te mordre au cou et fouir dans l’oreille jusqu’à te sucer les yeux par derrière

 

il n’est pas de sommeil qui ne vienne par derrière te sucer les yeux et tourner sous ton crâne comme un ver aveuglé jusqu’à tordre tes tempes

 

il n’est pas de sommeil qui ne te torde les tempes et vienne tacher tes yeux et faire dans tes rêves des trous pareils à ceux des alcools

 

tous ces rêves qu’épuisée tu tentes de redresser au champ millénaire des pierres levées

 

toutes ces pierres qui te disent : sois nos yeux ! Sois au monde ! Sois le rêve ! Sois debout !

 

car debout il n’est pas de sommeil que tu ne puisses refouler là d’où viennent les monstres liquides sans voix et sans années

Aline Royer

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-youtube

© 2023 by EDUARD MILLER. Proudly created with Wix.com

Abonnement pour le site (newsletters, textes, suivi...)

ISSN : 2425-5947    

Découvrez le petit journal du FPM en piquant sur le taureau!

En affinité
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now