Christophe Bregaint

 

 

 

 

 

 

En orbite 
Autour d’un parterre 
De chrysanthèmes fanés

Cent et cent fois

Nous avons dérivé
De soleils d’adieux 
En soleils plombés

Pour ne trouver que les cratères arides

De l’ordinaire

Jusqu’à vendre leur dernier soupir
Certains remuent encore 
Ciel et terre

L’espoir est un buveur de sens