p

u

i

t

s

 

 

 

 

1_

 

Cette route
là qu’on sent qu’on suit
dont le pied goudronne et colle
son long goulot
d’étranglement son ciel
bas gras de cheveux

que j’aime sa trouée de chemins de traverse
étrille à peau lasse comme bien j’en aurai
goulûment remonté les travées
jambes fendues fendant affluents
verticaux de songes amassés
à bouche sèche comme j’aurai lapé
vos terres à parler

Edith Masson

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-youtube

© 2023 by EDUARD MILLER. Proudly created with Wix.com

ISSN : 2425-5947    

Découvrez le petit journal du FPM en piquant sur le taureau!

En affinité
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now