Julien Tardif

Nous les nègres
qui par l’émotion grave
la faveur des médias
nous la tablée de sang
nous avions une histoire et avions tant à dire
avant que —
Nous partîmes nous avions derrière nous des millénaires remplis de milliers de noms d’espèces d’oiseaux, d’orties de plantes d’arbres de sentiments et tant d’autres que vous ne pouviez voir
de vos regards si hauts.
La chaleur éteinte pas une goutte de sueur ne suintait de nos larges cervelles, la peau tendue comme un rempart il fallait se défendre, contre nous-mêmes, contre notre prochain, contre les autres encore si mous qu’ils nous envahissaient ! La malédiction est encore d’être trop haut, que les nains voyant leur midi lèvent la nuque pour se mirer dans nos regards pleins de mépris.
La peur alors
prend des accents sonores
nouveaux et désolés, la peur
se cabre et laisse sa place
au rire

Extrait de Nous étions de ceux-là aux éditions TARMAC :

 

 

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-youtube

© 2023 by EDUARD MILLER. Proudly created with Wix.com

Abonnement pour le site (newsletters, textes, suivi...)

ISSN : 2425-5947    

Découvrez le petit journal du FPM en piquant sur le taureau!

En affinité
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now