Gérard Leyzieux

Frange hivernale sur le front

Quelques efforts frileux et mal venus

Pour s’imaginer l’été dans le froid

Et l’attente force le frimas du partir

Forêt d’étoiles sur le gel, file ma voix

Une fugue qu’il nous faut invariablement suivre

Tout au long de la farandole de notre existence

Par-delà les tremblements de nos corps trop souvent polaires