Lo Moulis

la nuit collée
sur un matelas de plume
un vent souffle entre la peau
et les os
dépose frissonnant un jardin démuni
éclairé de timides élytres
la tête par dessus les nuages
elle marche les yeux flous
sur la poussière de la route
essuie des larmes
par devers des feuillages d’amertume
reste la question du ciel
une carafe se brise
l’amour rouge sur les doigts
elle chemine vers un sous-sol
se tient
dans un buvard secret
un destin en rêve et demi
traversé de fureur et de sol
apatride
dans du papier cristal
sa voix s’enroue

 

 

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-youtube

© 2023 by EDUARD MILLER. Proudly created with Wix.com

ISSN : 2425-5947    

Découvrez le petit journal du FPM en piquant sur le taureau!

En affinité
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now